Vogue aux marrons

Publié le par Duinhir

Nous avons fait un tour sur Lyon ce week end sous un beau ciel bleu pour la crémaillière de mon grand-père. Nous en avons profité pour faire un tour dans un monument croix roussien qu'est la vogue aux marrons. Sous un beau ciel bleu, nous avons profités plus de la terrasse que des manèges, mais l'esprit y était.

La vogue aux marrons (appellée simplement la vogue par les croix-roussiens) fait partie du patrimoine culturel de la croix rousse depuis le XIX° siècle. Si traditionnellement, elle se déroulait tout le long du boulevard de la croix rousse, elle n'a pas cessé de décroitre ces dernières années, jusqu'à n'être hélas plus que l'ombre d'elle même.Ce sont toujours néanmoins 70 manèges et  vendeurs de chichi et chouchous qui mettent l'ambiance le long du boulevard.
Cette année hélas, comme depuis les débuts des travaux du parking du Gros Caillou, la grande roue n'a pas été installée, c'est sur que ça manque au paysage de la vogue.

Pour les gones qui ne parlerait pas le Lyonnais, voici ci-bas quelques définitions.


Vogue:

La vogue n'est pas uniquement lyonnaise, on trouve des vogues à Genève, en Savoie, en Dauphiné, en Provence, en Languedoc, dans le Forez et dans la Bresse. Il s'agit de la fête annuelle du saint patron d'un village ou d'une ville.Généralement celle-ci consiste en une fête foraine (manèges, attractions, auto-tamponnantes...). C'est également lors des vogues que se tiennent les fêtes des conscrits qui honorent les classes de naissance.
La vogue de Lyon est une des dernières encore en activité.

La vogue aux marrons:
Née en 1866,et installée tous les ans sur le plateau de la Croix-Rousse de mi-octobre à mi-novembre, elle est la dernière vogue de l'année. On y déguste les premiers marrons de l’année et le premier vin blanc nommé vin blanc doux.
A noter qu'en 1896, la ville totalisait 207 jours de vogues de Pâques à Toussaint.

La croix rousse:
La croix rousse est un quartier de Lyon situé sur la colline du même nom. On la divise généralement en deux zones, les pentes (une partie du 1er arrondissement), et le plateau (4e arrondissement), qui monte à 254 mètres.

Au XVI° siècle, une croix est érigée sur le plateau et réalisée en pierre de Couzon, de teinte ocre. Elle donnera son nom au bourg nouvellement créé.
Cette croix sera détruite et reconstruite à plusieurs reprises. En 1994, une réplique a été érigée place Joannès Ambre ( juste en face de l'hopital, au bout de la rue Coste).

Au début du XIXe siècle, l'arrivée massive d'ouvriers de la soie, les Canuts va profondément transformer le quartier qui devient un haut lieu du tissage industriel de la soie.
Les canuts, soumis à de rudes conditions de travail, se révoltent à de nombreuses reprises . Leur première révolte d'octobre 1831 est considérée comme l'une des premières révoltes ouvrières. Ils occupent Lyon aux cris « Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant ! ». Le roi Louis-Philippe Ier envoya 20 000 hommes de troupe et 150 canons pour réprimer « l'émeute ».
D'autres insurrections auront lieu en 1834, 1848 et en 1849 et violemment réprimées.

En 1852, la Croix-Rousse est rattachée à Lyon . En 1862, la Croix-Rousse est reliée au centre ville par le premier funiculaire du monde, rapidement surnommé la "ficelle".

Depuis 1952, la colline est traversée par le tunnel routier de la Croix-Rousse, qui relie les quais des bords du Rhône à ceux des bords de la Saône. Peut être l'ouvrage qui a fait le plus pour la notoriété du quartier (par ses bouchons (de Lyon))


Le Gros Caillou:
L'un des symboles du quartier est le Gros Caillou, gros rocher qui aurait été amené par un glacier.

Déterré en 1892 lors du percement de la "ficelle" reliant la Presqu'île à la Croix-Rousse, il a été déplacé et installé en bordure est du boulevard, d'où il domine le Rhône et toute la plaine jusqu'aux Alpes.

Le Gros Caillou était autrefois à cheval sur les pentes et le plateau. Suite à la construction de l'"Espace Gros Caillou", il est désormais uniquement dans le 1er arrondissement.

Selon une légende, le Gros Caillou représente le cœur d’un huissier cupide qui aurait mis à la rue une famille de canuts déshérités.
Toujours selon la sagesse croix-roussienne, par beau temps, on voit l'italie depuis le haut du gros-caillou et si la vue est dégagée, c'est qu'il pleuvra le lendemain.

Le vin blanc doux:
Le vin blanc doux est le premier vin juste fermenté, il a encore fortement le gout de raisin et titre dans les 4°. Il accompagne idéalement les marrons grillés en terrasse au café des écoles par une belle journée d'octobre.

J'ai quelques photos que je n'ai pas encore déchargées de l'appareil photo. En attendant, les photos sont issues du web
Les infos sont tirées de wikipedia, de divers sites croix-roussiens et des infos familliales

Publié dans ma vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article