Le Bobo, le Bobo, le Beaujo!

Publié le par Duinhir

Comme toutes les années, nous n'avons pas dérogés à la tradition du beaujolais nouveau. Nous avons donc gouté hier soir, avec un peu de retard le Beaujolais nouveau "Domaine de Rotisson".
Comme d'habitude, un vin sans prétentions. Il ne faut pas forcement chercher plus de ces vins extremement jeunes, ce ne sont pas des grands vins, mais ils ne sont pas à classer dans les piquettes.
Comme d'habitude les arômes de fruits, dont la banane sont omniprésents.





Maintenant pour la culture Oenologique, le beaujolais nouveau est un vin de primeur AOC produit à partir du cépage gamay dont la commercialisation est autorisée immédiatement à la fin de la vinification. Il est mis en vente, dans le monde entier le troisième jeudi de novembre. La commercialisation peut commencer à précisément 00.00 heure (soit le mercredi à 24.00 h). A cause du décalage horaire, les Japonais peuvent ainsi goûter la nouvelle récolte avant les Français. C'est 20.500 hectares situés entre Lyon et Mâcon, 3.000 exploitants et 12 appellations.

Juridiquement, les vins d'appellation d'origine ne peuvent être vendus qu'à partir du 15 décembre de leur année de production, le beaujolais nouveau est donc une exception (avec le vin blanc doux de la vogue au marrons, à creuser...)
En 1967 la date du Beaujolais nouveau fut fixée au 15 Novembre. C'est seulement en 1985 qu'elle fut fixée au 3° Jeudi de Novembre afin d'être éloignée du 11 novembre et de ne pas tomber un week end (pour des raisons évidentes de risques d'ébriété de masse)

Le beaujolais nouveau n'est pas un vin de garde. Ce sont généralement des vins qui se conservent peu longtemps, environ 6 mois, pas la peine d'en acheter des caisses en espérant que le vin se bonifie avec l'âge, vous aurez du bon vinaigre.

La production du beaujolais nouveau représente environ un tiers de la production du Beaujolais. Environ la moitié de ce volume est exportée, jusqu'en Asie (Japon, Corée du Sud).


En France, le lancement solennel du vin primeur a lieu lors de la fête traditionnelle des Sarmentelles à Beaujeu (Rhône, centre est), la « capitale historique du Beaujolais », où une procession de brouettes remplies de sarments enflammés précède la mise en perce des premiers tonneaux aux douze coups de minuit.


2008
La récolte 2008 est la plus faible enregistrée dans le Beaujolais depuis 1975, les viticulteurs ayant vécu une année "difficile" due à la mauvaise météo.
La production de Beaujolais nouveau devrait atteindre 300.000 hectolitres contre 360.000 en 2007.

Au goût, les caractéristiques du millésime 2008 ont été elles aussi influencées par la météo. Le cépage du Beaujolais, le gamay noir à jus blanc, est un cépage à dominante de fruits rouges tels que la framboise la groseille et le cassis.

On peut apparement s'attendre à un vin "bien sur le fruit, avec de la matière et de la fraîcheur. Le mois de septembre, période de fin de maturation et de vendanges a heureusement été très clément. Les tanins ont profité du soleil pour s'assouplir", d'après les autorités du beaujol'pif

Au Japon, les professionnels ont investi 580.000 euros pour la promotion avec une campagne d'affichage dans le métro de Tokyo et d'Osaka et un compte à rebours dans la soirée de mercredi sur des écrans géants dans la capitale japonaise.
Aux Etats-Unis, l'hôtel Paris Las Vegas s'est fait livrer le vin en hélicoptère.
La Chine enfin organise cette année plusieurs événements autour du Beaujolais nouveau, dans les villes de Pékin, Shanghai et Hong Kong.

Je ne sait pas si c'est un très bon signe pour la viticulture française que le vin le plus exporté soit le Beaujolais nouveau...


Pire que Takeshi's Castle, le Beaujolais nouveau au Japon...

souces :
nouvel obs
wiki

Publié dans Niouzes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article