Petits Meurtres de Haricots Contagieux

Publié le par Duinhir

Ce dimanche, le jour du Seigneur, nous en profitâmes avec quelques amis pour résoudre quelques mystères policiers, nous lancer dans l'haricotculture et tenter de sauver le monde.


Ce seront donc trois chroniques de jeux auquelles vous aurez droit aujourd'hui.


"Petits Meurtres et Faits divers", Sherlock sous acide:

Qui à poussé mémé dans les Orties?

Qui à volatilisé le prof de défense contre les forces du mal?

Qui à largué la vache depuis son avion sur le Yacht du milliardaire?


Petits Meurtres et Faits divers, est un jeux d'enquètes policières ou les joueurs endossent les rôles de l'inspecteur (qui doit trouver le coupable), du greffier (qui organise le jeu et suis son bon déroulement) et des suspects (l'un d'entre eux est coupable...) au cours d'enquètes loufoques et foutraques.

Au cours de deux interrogatoires d'une minute, l'inspecteur va interroger, sous la surveillance du greffier, un à un les suspects. Chacun d'entre eux doit placer trois mots dans sa réponse, les innocents ayant des mots identiques contrairement au coupable. Au terme de ces interrogatoires, les joueurs vont parier sur la capacité de l'inspecteur à trouver le bon coupable.


Un coupable innocenté, un inspecteur victorieux ou un joueur ayant voté correctement progresseront dans le jeu.



Après un peu d'apréhension et de flottement en début de partie, on se prends finalement au jeu et la partie devient du grand théatre, le coupable tentant de trouver les mots des innocents pour s'innocenter, les innocents quand à eux n'ayant aucun intérêt à aider l'inspecteur.

Le matériel est de bonne qualité et agréable et les enquètes très très imaginatives et variées


La fiche tric-trac

L'article sur Petit peuple, web-journal aux articles de qualité


"Bohnanza" un fleuron de la (gri) culture allemande :

Bohne en allemand, ça veut dire haricot et Bohnanza, c'est le buziness des haricots.

C'est un jeu de commerce ou les joueurs plantent des haricots de diverses variétés dans leurs 2 champs.  Plus un champ comporte de haricots (du même type) , plus il est rentable. Mais ils n'ont cependant pas le choix de leur plantation puisque leur main est classée et qu'ils doivent planter dans l'ordre les haricots qui y sont. Un champ ne pouvant contenir qu'une variété, on se retrouve parfois coincé à devoir vendre un champ non rentable ou qui allait devenir beaucoup plus rentable rapidement.

Tout le moteur du jeux va donc tenir dans les échanges entre joueurs qui ont lieu à chaque tour, le principe est alors de récupérer les haricots interressants, mais surtout de se débarrasser des haricots génants.


Un petit regret sur la règle qui oblige à choisir un champ de taille 2 ou plus lorsque l'on doit en sacrifier un. Cette règle condamne un joueur qui n'est pas très chanceux dans le tirages des cartes


la fiche tric-trac encore


"Pandémie", la fin du monde était pour hier:

Est-ce le fait de m'être vacciné contre la grippe, les premières chutes de neige, l'arrivée du froid?

Toujours est-il que nos 5 parties de Pandémie hier se sont toutes soldées par de cuisants échecs. 2 parties en mode difficile et 3 en mode standard, le jeu à même réussi à gagner sans que nous ne trouvions le moindre vaccin


Un petit article sur Petit peuple nous apprends qu'une extension serait dans les cartons, affaire à suivre. Personnelement, je ne voit pas ce que peut apporter une extension, mis à part de nouveaux membres de l'équipe ou d'autres cartes événements...


On apprends aussi qu'un module Pandémie existerai sous Vassal, il faudra que je consacre un post à Vassal d'ailleurs, dès que je l'aurai testé.



Sur ce couvrez vous bien, protégez vous des forces du mal et n'abusez pas des haricots, ça fait pêter!

Publié dans Jeux de plateau

Commenter cet article