Agricola : la ferme à la carte.

Publié le par Duinhir

Après une tentative avortée à 2 joueurs, nous avons joués hier une partie d'Agricola en mode complet à 4 joueurs.

Quoi de neuf?
La version complète est très similaire dans son fonctionnement à la version familiale. Se rajoutent 14 cartes par joueur divisées en 7 cartes "savoir-faire" et 7 cartes "aménagements mineurs". Le plateau des actions est retourné et apporte quelques modifications. Au titre des changements, la case premier joueur est modifiée, au lieu d'un accumulateur de nourriture, elle offre la possibilité de construire un aménagement mineur. L'action journalier au lieu de fournir une ressource et un PN fournit 2PN. Enfin la case construction d'étables est remplacée par une case savoir faire gratuit pour le premier et 1PN pour les suivants. Les cartes d'actions supplémentaires pour 4 joueurs sont retournées et l'action 2 ressources est transformée en carte savoir-faire plus couteuse que l'action fixe (un PN pour les deux premiers et 2PN ensuite)





Mais c'est quoi ces cartes?

Les savoirs faire et les aménagements mineurs fonctionnent peu ou prou de la même manière que les aménagements majeurs. Ils apportent un avantage au joueur qui les pose, peut rapporter des points en fin de partie, ont un coût et/ou des prérequis de pose et enfin nécessite une action pour être posés.



Les aménagements mineurs sont posés en utilisant une action aménagement mineur. Ces actions sont abondantes et souvent couplées à d'autres actions, on les trouve sur les actions "aménagement mineur ou majeur", la première "rénovation" et "naissance". Ils ont un cout variable en matières premières et certains d'entre eux, au lieu d'être posés devant le joueur sont passés au joueur suivant, par exemple un aménagment permettant de changer une céréale en légume. A noter que certains aménagements spécialements grosbills (carrière, herse à triple versoir) nécessitent que le joueur ai posé des savoir faire.



Les savoir-faire sont posés en utilisant les actions spéciales "savoir faire". le premier savoir faire est gratuit (pour l'action la plus favorable), les suivants coutent 1 ou 2 Points de nourriture (PN) suivant l'action utilisée.

Resultats:
Un nouveau high score a été atteint lors de cette partie par un joueur ayant utilisé au maximum (à outrance) ses cartes, avec 5 savoir faire et 4 aménagements mineurs. La hache permettant de réduire le cout d'agrandissement d'une maison puis la carrière en pierre (+3 pierres sur l'action journalier) lui ont permis de terminer avec 5 pièces en pierre et 4 membres de la famille soit 22 points de base, la nourrice et l'arbre fruitier, rapportant chacun un PN par tour sur les 6 derniers tours lui ont permis de subvenir gratuitement à un membre de la famille.Le tout pour 39 points.

De mon côté, j'ai posé le "fermier" qui amène un sanglier puis des boeufs à chaque construction de cloture et la "herse à triple versoir" qui m'a apporté 3 champs en fin de partie. Un coup de pas de bol sur la pose du "marchand de pain" qui devait m'apporter un PN à chaque cuisson de pain par un joueur, personne n'a cuit de pain. J'ai transformé une céréale en légume au dernier tour grace à l'aménagement mineur "Maraicher". Au final 28 points gagnés principalement grace à des enclos bien pleins, des champs et aucun point négatif excepté 2 cases de terrain vide. A noter que j'ai aussi posé la "quenouille", mais que j'ai oublié de l'utiliser au dernier tour, ce qui m'aurait rapporté des PN pour mes moutons.

Les joueurs suivants, moins bien fournis en cartes se sont retrouvés au coude à coude et ont adoptés des stratégies de maximisation des enclos (avec un joueur ayant construit un champ de 3 par 3) mais n'ont pas eu le temps de transformer en pierre pour l'un et en argile pour l'autre. A noter l'utilisation du danseur qui rapporte 4 PN par spectacle minimum quel que soit le nombre de PN sur la carte action.Au final des scores de 20 et 21

L'effet chouquette:
Agricola avec les cartes, c'est un peu comme un gateau au bon chocolat recouvert d'une couche énorme de crème chantilly multicolore. On adore la crème, on en reprends volontier, mais elle masque le gout et peu même finir par écoeurer.
On se retrouve, du moins pour la première partie à se focaliser sur les cartes au détriment du jeu de base. La répartition des cartes est aléatoire et pénalise d'emblée certains joueurs. Le jeu prends aussi une tournure beaucoup plus optimisatrice avec les combos possibles.
Pourtant, je rejouerait avec les cartes car elles apportent un réel plus et un renouvellement du jeu.

L'effet barre d'immeuble:
Les cartes révèlent aussi une petite faiblesse de ce jeu, la construction de maison atteint une rentabilité fulgurante, n'étant pas limité en valeur haute, il est possible de gagner 10, 12, 14 points avec une grosse maison en pierre, ce qu'il devient possible de faire avec la bonne combinaison de cartes. Certaines cartes augmente encore plus les points rapportés.
Dès lors deux variantes possibles:
- enlever les maximum, On gagne 1 point par légume et par boeuf, 1 point par 3 moutons etc. sans se limiter à 4 maximum,
- limiter les points apportés par les maisons : maximum 4 points pour l'argile, maximum 8 points pour une maison en pierre (1 point par rénovation par pièce).

Une discussion pour cette variante est en cours sur trictrac, affaire à suivre

Publié dans Jeux de plateau

Commenter cet article