Cartagena : Pirates des Caraibes.

Publié le par Duinhir

Loin de la démesure Cthulhuesque de horreur à Arkham, nous repartons à la chaleur des mers du sud, dans une ambiance de piraterie bon enfant, direction la cité de Carthagena de los indias, cité de Colombie. La ville qui compte aujourd'hui plus d'un million d'habitants est un ancien bastion sud-américain du royaume d'espagne, c'est là qu'était emmagasiné l'or des pillages des empires aztèque et inca avant son envoi en Espagne. La ville est aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'humanité.
La ville fut attaquée par les pirates et corsaires français et anglais qui convoitaient ses trésors. Un grand nombre échouèrent et y furent emprisonnés.

Ce petit jeu de Leo Colovini (prolixe créateur de jeux italiens) nous transporte en 1672 dans la prison de carthagena alors qu'une grande évasion se prépare. A la tête d'une bande de 6 pirates, chaque joueur va devoir mener à la sortie tous ses hommes, car il n'y a pas de la place pour tout le monde dans la barque. Equipés de pistolets, de bouteilles et de clés, tenant leurs drapeaux et leurs chapeaux pirates, c'est la cohue vers la sortie des souterrains de la prison de cartagena.

Moteur de jeu
Le matériel de jeu consiste en 6 pirates-meeples de chaque couleur, 6 éléments de tunnel comportant chacun 6 symboles et un paquet de cartes comportant chacune un des 6 symboles.
En début de jeu les éléments de tunnel sont raccordés pour former un chemin, les 6 pirates-meeples de chaque joueur sont posés à une extrémité, la barque est posée à l'autre extrémité. Chaque joueur reçoit 6 cartes "équipement" du paquet.
A sont tour un joueur va pouvoir accomplir de 1 à 3 actions parmi les suivantes:
- jouer une carte et avancer un de ses pirates au symbole disponible le plus proche, celà permet de faire entrer un pirate dans le tunnel,
- reculer un de ses pirates sur une case comportant un ou deux pirates et piocher autant de cartes que de pirates rejoints.

Le gagnant est celui qui le premier sort du tunnel ses 6 pirates en jouant pour chacun une carte "équipement" dont il n'y a aucun exemplaire disponible sur le chemin entre le pirate et la sortie.


Le jeu parait simple, voir simpliste à première vue, mais une des saveurs du jeu tient dans le terme "disponible". En effet, un pirate ne peut pas s'arrêter sur un symbole occupé par trois pirates. Bien loin de l'handicaper, celà est une chance puisqu'il doit dès lors s'arrêter sur le symbole identique suivant. Dans une séquence héroique, un pirate peut donc sauter successivement plusieurs symboles pour avancer de plusieurs section de tunnel en une seule action.

L'autre épice ajoutée à ce mélange est la nécessité d'avoir des cartes en main pour faire avancer ses pirates, les susdites cartes ne pouvant être gagnées qu'en... reculant sur les pirates les plus proches. Il faut dès lors bien choisir ses "reculades" pour les optimiser.

Stratégie
En terme de stratégie, mes réfléxions sont les suivantes:
- Avoir quelques pirates en tête de course est bien sur un must, puisque le but est de sortir en premier. Il faut néanmoins que d'autres pirates puissent rester dans la masse et profiter de "reculades" courtes et fructueuses (2 cartes) puis éventuellement d'un effet d'aspiration,
- Effectuer des séquences reculade, reculade, avance est souvent possible et permet de gagner de 1 à 3 cartes tout en avançant, parfois même en profitant d'une aspiration, il est important donc de vérifier, avant de profiter d'une aspiration, si une reculade n'est pas possible,
- Prévoir un approvisionnement régulier en cartes est important, afin d'avoir un panel de symbole varié et profiter des aspirations. Un ou deux pirates dans le peloton permettent de s'en assurer tout en permettant aux autres de garder la tête voir de s'assurer quelques pirates d'avance dans la barque,
- Eviter au possible les pirates isolés en arrière, voir encore en prison. Un élément de plateau de distance avec le peloton et c'est la galère assurée, le pirate n'avancera que d'un symbole à la fois et ne sera capable de rattraper le peloton qu'au prix de 2 actions au minimum,
- Enfin, si celà peut vous assurer une avance importante voir vous approcher fortement de la victoire, n'hésitez pas à créer vos propre aspiration en "empilant" 3 pirates sur une case ou en completant une case afin de préparer l'aspiration pour un pirate retardataire. De la même manière prenez garde à ne pas créer des autoroutes pour les autres bandes de pirates.

Avis
les +
- Nous avons joué semble t-il à la nouvelle version du jeu avec un graphisme bien plus joli que l'autre version (vue sur internet),
- Le jeu est court (20 minutes à une demi-heure) et simple (la règle s'assimile en 5 minutes),
- Le thème de la piraterie me plait beaucoup plus qu'un thème de course de vélo qui aurait pu être tout aussi bien (voir mieux) collé sur ce jeu ou peloton, échappée et aspiration sont des mots qui viennent facilement à l'esprit,
- Les pirates meeples,

les -
Je regrette par contre la vitesse de changement de la situation de jeu, lors des premières parties, je regardait ce que faisaient les autres joueurs afin d'en déterminer une stratégie.
Après quelques parties, j'ai fini par regarder uniquement la situation lors de mon tour de jeu, impossible de réfléchir avant l'heure à des stratégie lorsque des pirates adverses peuvent faire des bons de la moitié du tunnel sans prévenir.

Liens
la fiche Wikipedia sur la ville
la fiche Tric trac

Publié dans Jeux de plateau

Commenter cet article