La vague

Publié le par Duinhir

Nous sommes allé voir ce film réalisé par Dennis Gansel lundi au cinema. il raconte l'histoire d'un professeur de lycée allemand qui propose à ses élèves un projet "grandeur nature" sur l'autocratie.
Conçu dans un but pédagogique, le projet va échapper au contrôle du professeur alors que les jeunes s'impliquent de plus en plus dans l'organisation de ce mouvement, "la vague". Certains, plus fragile vont même beaucoup trop s'y impliquer. Le prof quand a lui va laisser ses propres fragilités, son besoin de reconnaissance et le succès de son expérience l'aveugler beaucoup trop longtemps.



Film dramatique et pessimiste, l'interrogation centrale porte sur la distance qu'il y a entre une démocratie (qui plus est échaudée comme l'allemagne) et une dictature. Sur l'instauration graduelle et pernicieuse d'une dictature par la discipline, l'esprit de groupe et le gommage des différences (puis des "différents").

Une grande interrogation aussi sur le pouvoir de séduction des phénomènes de masse, des thèmes comme "l'unité rend fort" et "la force est dans l'action" qui, positifs à l'origine, dérivent rapidement vers des extrêmes.

Si nous avions craint un film "à l'américaine" au début, il n'en est rien, le réalisateur réussit à toujours rester sur le fil de la crédibilité et au bord de la violence sans jamais basculer (ce qui n'aurait pas manqué de se produire avec un réalisateur "à l'américaine")

Un film au message très fort et très bien amené que tous devraient voir.

A l'origine
L'histoire d'origine est tirée d'une expérience réelle menée en 1969 par un professeur, Ron Jones (renommé Reiner Keller dans le film) à la Cubberley High School à Palo Alto en California.

Un téléfilm fut tiré en 1981 des notes du professeur elles mêmes sujettes à caution.
Todd Strasser, un américain en tira un roman la même année, devenu livre d'étude dans la scolarité allemande. Le film de 2008 est adapté de ce roman et transposé en allemagne.
Au final, nous avons donc vu  une adaptation en film d'une adaptation en roman d'une adaptation en téléfilm d'une adaptation en notes d'une expérience. On imagine la quantité énorme de variations d'un bout à l'autre de la chaine, Ce qui pourtant n'enlève rien à la qualité du film ni à la force du message.

Le professeur Ron Jones participa plus tard à la célèbre expérience de stanford mettant en jeu deux groupe d'étudiants normaux dans le rôle de prisonnier et de gardiens de prison et l'effrayante évolution psychologique de ces gens "normaux" en situations anormales.


Quelques liens pour se renseigner
sur allocine
lien sur le wikipedia
la vague
la troisième vague
l'expérience de stanford

Publié dans cinema

Commenter cet article

Ooups 01/04/2009 14:01

Belle découverte à l'occasion du printemps du cinéma!
Passé le moment d'adaptation à la VO (Aouch ce son guttural!), on se laisse porter et ce malgré les trames que l'on devine facilement. La transposition en Allemagne donne plus de force au message véhiculé.
Il mérite bien d'être vu!